L'évolution des stations de recharge VE

1100x476xelectric-car.jpg.pagespeed.ic.NnStayKrDd

Les véhicules électriques ont un historique plus ancien que la plupart des gens ne le pensent. Aujourd'hui, les véhicules électriques (VE) sont perçus comme une invention très moderne. Pourtant, le premier VE est apparu dans les années 1830 ! Depuis lors, les voitures électriques et les bornes de recharge allant de pair ont considérablement évolué. L'augmentation de la gamme de véhicules électriques disponibles sur le marché et le nombre croissant de conducteurs électriques sur les routes ont obligé les constructeurs à repenser la recharge de ces véhicules électriques. Aujourd'hui, la priorité est de rendre ces points de recharge plus accessibles au public et mieux adaptés aux besoins des consommateurs.

L'actualité sur les points de recharge aujourd'hui

Entre janvier et août 2016, 19 082 véhicules électriques ont été immatriculés en France. En 2017, nous comptons plus de 72 000 véhicules électriques en France - chiffre très impressionnant comparé à 2010 où il y avait seulement 184 véhicules électriques immatriculés dans l’hexagone. Selon EVObsession.com (2016), il y a actuellement environ 500 000 véhicules électriques sur les routes européennes et ce chiffre ne cesse de croître. Avec la demande en constante augmentation des points de recharge, la nécessité de développer et d'améliorer l'infrastructure des chargeurs en France devient urgente.

Les premiers points de recharge électriques

Les premiers VE n’ont pas bénéficié d’une technologie de recharge très avancée. En fait, ceux-ci étaient très souvent des projets conçus par des passionnés d'automobile, comme le pionnier Henry Ford. Ford a d'abord acheté un VE pour sa femme et l'a ensuite utilisé pour ses propres expériences. À partir des années 1830, il y avait des voitures électriques sur les routes, bien qu’elles ne roulaient qu’à 22.5 km/h. Mais étant donné la commodité du moteur à combustion et son coût plus économique, les voitures à essence ont rapidement pris le dessus.

Evolution inspirée par les voyages dans l’espace

Entre les années 1830 et les années 1950, la technologie des bornes de recharge n'avait pas beaucoup progressé. Puis, dans les années 1950, les progrès de la technologie liés aux voyages dans l'espace ont considérablement amélioré les options en matière de batteries et de choix de recharge. Cependant, à ce stade, la gamme était encore très limitée et la recharge de la voiture électrique à la maison était la seule option. A cette époque, il n'y avait pas encore de points de recharge publique, ni d’infrastructure à l'échelle nationale.

L’hybride pionnière

Le lancement de la Toyota Prius en 1997 a été un moment clé dans le développement des bornes de recharge des VE. Jusque-là, des travaux sur les batteries et les bornes de recharge électriques avaient été relégués au second plan et l'idée d'un réseau de points de recharge n’était qu’un rêve. Cependant, la Toyota Prius a été incroyablement populaire dès sa sortie et les gens ont commencé à s'habituer à l'idée de conduire un véhicule sans essence. En 2006, la Prius fut suivie par la Tesla, une voiture électrique d’une plus haute gamme qui pouvait parcourir jusqu'à 322 kilomètres avec une seule charge. C’était un moment crucial dans l'évolution des points de recharge, car le rêve de la voiture électrique était devenu réalité et les points de recharge étaient devenus une nécessité.

Une augmentation de la demande et une réduction des coûts

Depuis 2006, l'intérêt pour les véhicules hybrides et électriques a explosé. En conséquence, les grandes marques automobiles ont commencé à investir beaucoup plus dans le développement de leur propre gamme électrique afin de répondre à la demande de leurs clients. Grâce au progrès, le coût de cette technologie, toujours cité comme le principal obstacle à l'utilisation massive des voitures écologiques, a diminué. Les voitures électriques devraient atteindre la parité des prix avec les voitures à essence d'ici 2025. Comme le marché des véhicules électrique est devenu viable, la nécessité d'une infrastructure de recharge plus étendue s'est considérablement accrue. NewMotion possède maintenant 70,000 bornes de recharge à travers l'Europe, et il y a maintenant au Japon plus de stations de recharge de VE que de stations service. Le développement de l'infrastructure pour VE est à l’ordre du jour dans la majorité des pays, y compris les pays en voie de développement. En Chine, par exemple, l'objectif est d'atteindre 4,3 millions de chargeurs privés et 500 000 chargeurs publics d'ici 2030. En France, ce chiffre est de sept millions.

Plus efficace, innovant et facile à utiliser

Aujourd'hui, qu’il s’agisse de recharger sa voiture à domicile ou au travail, les chargeurs VE sont beaucoup plus faciles à installer et à utiliser. La vitesse de chargement a été un facteur important dans l'évolution de la station de recharge. Il existe maintenant plusieurs options de recharge qui n'existaient pas auparavant : une recharge de nuit plus lente de 6-8 heures (jusqu'à 3 kW), une recharge rapide (7-22 kW) en 3-4 heures et une recharge Rapid AC et DC (43-50 kW), qui visent une charge de 80% en une demi-heure environ.

Des bornes de recharge uniquement résidentielles jusqu’aux bornes d’aujourd’hui, L’infrastructure de recharge a évolué de façon croissante. A l’heure où la demande pour les VE et l'état d'esprit concernant la recharge continuent de changer, ce développement est à l’ordre du jour au niveau mondial. Compte tenu de l'impact de l'innovation et de la technologie, les options de recharge ne peuvent que devenir plus efficaces, plus rapides et plus faciles à utiliser dans un avenir proche où les véhicules électriques remplaceront les voitures à essence.