La relation entre les véhicules électriques et le développement durable

Introduction

Plusieurs de nos clients conduisent des véhicules électriques pour protéger l’environnement. Ils pensent que cela contribue à l'amélioration de la planète pour leurs enfants et petits-enfants. Ils ont vraiment le sentiment que nous sommes dans le même bateau et que nous devons nous motiver les uns les pour faire la différence. Selon plusieurs sources, les véhicules électriques constituent l’une des solutions pour combattre le changement climatique. Dans cet article, nous allons nous demander si les véhicules électriques sont effectivement bons pour le développement durable, et aborder les sources d’électricité que nous utilisons pour nos véhicules.

Combien rechargeons-nous ?

Selon nos calculs, nos bornes ont permis d’effectuer 8 326 109 recharges depuis la création de The New Motion. Au total, nous avons rechargé 101 520 000 kWh, soit 101,52 GWh (gigawattheures). Cette quantité d’énergie permet de recharger complètement 3 384 000 Nissan Leaf.

Si nous prenons la Nissan Leaf à titre d'exemple, nous avons calculé que 101,52 GWh vous permettait de conduire pendant 84 600 0000 kilomètres, soit 21 110 tours complets de la planète terre ! Avec une Nissan Pulsar, qui est l'équivalent essence de la Nissan Leaf, vous auriez besoin de 42 300 000 litres de carburant pour parcourir cette même distance.

750x750xoktober-milagemap-badgesfr.png.pagespeed.ic.EOYRyll-OZ

Les émissions de carbone

En pompant 42 300 000 litres d'essence pour alimenter une Nissan Pulsar, vous auriez rejeté 89 614 tonnes de CO2 dans notre chère atmosphère. Sur cette même distance, la Nissan Leaf pourrait rouler sans faire de mal à l’environnement. Et qui dit CO2, dit émissions polluantes. Il faut regarder la réalité en face : les véhicules électriques émettent du CO2.

Comment la France génère-t-elle de l’électricité ?

La France produit de l'électricité de plusieurs façons : nucléaire, pétrole, charbon et énergies renouvelables (notamment éolienne et solaire). Dans l’hexagone, la majeure partie de l’électricité est produite par des centrales hydroélectriques et nucléaires.

1000x628xpie-chartenergy-consumptionfr-1.png.pagespeed.ic.tJcqsSVgHF

Source: The Shift Project Data Portal (2014).

Si la Nissan Leaf fonctionnait à de l’électricité produite par énergie nucléaire, elle émettrait 3046 tonnes de CO2. C'est moins qu’un véhicule à essence, mais toujours trop. Comme nous pouvons le voir, seulement 3 % de l'énergie produite en France est éolienne. Espérons que ce pourcentage augmente dans les années à venir.

L'avenir des énergies renouvelables

Les gouvernements de divers pays ont fixé plusieurs objectifs pour s'assurer qu'une plus grande partie de leur capacité d'énergie générée soit de source renouvelables. Le tableau ci-dessous démontre que l'Allemagne est en tête en matière d’énergies renouvelables. Nous sommes également très satisfaits de l’objectif de l’Écosse en 2020 (REN21, 2016).

1000x397xfuture-renewable-sourcesfr.png.pagespeed.ic.YyytzwHJ3W

Projections

Si plus de personnes conduisent des véhicules électriques et que les investissements en énergies renouvelables augmentent, cela ne pourra que faire du bien à notre chère planète bleue ! Vivement les véhicules électriques 0 % CO2 !